Une musulmane enceinte après une relation illicite avec un homme
Fatwa No: 88307

Question

Je désire une réponse très rapide à ma question. Je connais une fille musulmane qui vit ici au Royaume-Uni et qui m’a demandé conseil à propos de son problème, mais je ne parviens pas à lui répondre. Elle est en relation illicite avec un non-musulman – bien que la relation soit illicite même avec un musulman. Elle est enceinte depuis dix semaines et ne sait pas ce qu’elle doit faire. Son amant veut se marier avec elle et refuse l’avortement. Que lui conseillez-vous ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

La multiplication des tentations et la facilité de commettre les désobéissances sont les conséquences de la résidence dans les pays non musulmans. C’est pourquoi le Prophète () a désavoué les musulmans qui séjournent sans nécessité dans ces pays et a dit : « Je désavoue tout musulman qui vit avec les polythéistes ».

 

Cette fille fornicatrice doit être intimidée par le châtiment d’Allah, exalté soit-Il, et doit savoir que la fornication diminue la foi, qu’il s’agit là d’un des pires péchés capitaux, et qu’Allah le cite à côté du polythéisme et du meurtre, car Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :

 

·        « Et n’approchez point la fornication. En vérité, c’est une turpitude et quel mauvais chemin » (Coran 17/32) ;

 

·        « Qui n’invoquent pas d’autre dieu avec Allah et ne tuent pas la vie qu’Allah a rendue sacrée, sauf à bon droit; qui ne commettent pas de fornication – car quiconque fait cela encourra une punition et le châtiment lui sera doublé, au Jour de la Résurrection, et il y demeurera éternellement couvert d’ignominie ; sauf celui qui se repent, croit et accomplit une bonne œuvre; ceux-là Allah changera leurs mauvaises actions en bonnes, et Allah est Pardonneur et Miséricordieux » (Coran 25/68-70).

 

Partant, cette fille doit absolument s’empresser de se repentir, de couper tout rapport avec son amant, de regretter d’avoir été si négligente dans ses devoirs envers Allah, exalté soit-Il, de demander fréquemment le Pardon d’Allah, exalté soit-Il, et de multiplier les bonnes actions, car Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

 

« Et accomplis la Salâh aux deux extrémités du jour et à certaines heures de nuit. Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises. Cela est une exhortation pour ceux qui réfléchissent » (Coran 11/114).

 

Quant à son mariage avec ce mécréant qui a commis la turpitude avec elle, il est illicite, car à l’unanimité des oulémas, la compatibilité requise entre l’homme et la femme dans le mariage concerne la religion, et le mariage donne à l’homme une position d’autorité sur son épouse. Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :

 

·        « Et jamais Allah ne donnera une voie aux mécréants contre les croyants » (Coran 4/141) ;

 

·        « Et n’épousez pas les femmes polythéistes tant qu’elles n’auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu’une polythéistes même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d’épouses aux polythéistes tant qu’ils n’auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu’un polythéiste même s’il vous enchante. Car ceux-là [les polythéistes] invitent au Feu ; tandis qu’Allah invite, de par Sa Grâce, au Paradis et au pardon » (Coran 2/221) ;

 

·        « Elles ne sont pas licites [en tant qu’épouses] pour eux, et eux non plus ne sont pas licites [en tant qu’époux] pour elles » (Coran 60/10).

 

Quant à avorter, elle ne doit pas le faire, car sinon, elle ajoutera un autre crime à la fornication, soit le meurtre qu’Allah, exalté soit-Il, a interdit sauf à bon droit et qui entraîne la destruction de la progéniture et la propagation de la corruption sur terre, et Allah n’aime pas la corruption. Ainsi, si elle essaye de dissimuler son crime par l’avortement, elle sera ainsi tombée de Charybde en Scylla. Elle doit donc absolument éviter de procéder à l’avortement et doit plutôt s’en remettre à Allah, exalté soit-Il, se repentir sincèrement et éviter dans l’avenir tout ce qui peut provoquer le courroux d’Allah, exalté soit-Il, et lui faire subir Son châtiment douloureux.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation