Le travail dans une entreprise de service des dettes
Fatwa No: 89915

Question

Je travaille comme ingénieur informaticien dans une entreprise de service des dettes. Le travail de cette entreprise consiste à fournir aux banques des renseignements sur les personnes qui demandent des prêts. Par exemple, si une personne se présente dans une banque pour demander un prêt personnel, un prêt pour acheter une voiture, une carte de crédit ou autre, la banque se connecte à notre serveur et consulte les données personnelles de cette personne. Notre entreprise fournit à la banque l’historique des dettes de cette personne et la banque nous paye en échange de ce service. Ensuite, notre entreprise paye les salaires de ses employés avec cet argent. M'est-il permis de travailler dans cette entreprise sachant que toutes les banques au Pakistan sont basées sur la pratique de l'usure ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons : 

 

Si le travail de cette entreprise consiste à fournir un service d’information aux banques usuraires, il vous est interdit d'y travailler sauf si vous y êtes contraint, car Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

« [...] Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. [...] »  (Coran 5/2)

 

Si en quittant votre travail, vous risquez de ne pas pouvoir subvenir à vos besoins fondamentaux comme la nourriture, le logement et l’habillement, vous êtres alors en situation de contrainte. Sachez que celui qui craint Allah, exalté soit-Il, se verra protégé par Allah, exalté soit-Il. Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :
« [...] Et quiconque craint Allah, Il lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas. [...] »  (Coran 65/2-3)

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui