Comment se protéger du mauvais œil ?
Fatwa No: 228232

Question

Salam alaykum, J’ai lu la fatwa sur le mauvais œil et cela me pousse à demander comment peut-on se protéger du mauvais œil, y a-t-il des versets coraniques pour cela ? Lorsqu’on demande à la personne ayant jeté le mauvais œil de se laver, est-ce que cette eau doit obligatoirement provenir des ablutions ? Et si la personne n’est pas musulmane, comment faire pour guérir ce mauvais œil ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

On peut se protéger du mauvais œil en récitant assidument certaines évocations rapportées dans les Textes, comme les évocations du matin et du soir, et celles que l'on répète lorsqu’on sort et lorsqu'on rentre, lorsqu'on dort et on se réveille. On peut aussi réciter le Coran, et plus particulièrement les sourates Al-Fâtiha, Al-Ikhlâs, Al-Falaq et Al-Nâs ainsi que les versets du Trône et les deux derniers versets de la sourate Al-Baqara. En effet, le Prophète () a dit :
• « Les sourates Al-Ikhlâs (le monothéisme pur) et les deux sourates protectrices [Al-Falaq (l’aube naissante) et Al-Nâs (les hommes)], récite-les trois fois le soir et le matin, elles te préserveront de tout mal. » [Abû Dâwûd (al-Albânî : hasan)]
• « Tout serviteur qui dit chaque matin et chaque soir : "Bismillah al-Ladhî lâ yadurru ma’a ismihi chay`un fî al-Ard wa lâ fî al-Samâ` wa Huwa Al-Samî’ Al-‘Alîm" (Au nom d’Allah, avec lequel nulle chose sur terre et dans le ciel ne peut nuire, Il est Celui qui entend tout, l’Omniscient), à trois reprises, rien ne peut lui faire de mal. » [al-Tirmidhî et autres (al-Albânî : sahîh)]

On peut également guérir le mauvais œil par la ruqya (exorcisme islamique) et en demandant à la personne ayant jeté le mauvais œil de se laver le visage, les mains, les coudes, les genoux, les pieds et les aisselles avec de l'eau et de donner ensuite cette eau à la personne atteinte du mauvais œil afin qu'elle se lave à son tour avec. En effet, ‘Aïcha, , a rapporté : « Le Prophète () ordonnait à la personne ayant jeté le mauvais œil de faire ses ablutions puis à la personne atteinte du mauvais œil de se laver avec cette eau. » [Abû Dâwûd (al-Nawawî, al-Albânî : sahîh)]

La personne ayant jeté le mauvais œil n'est pas obligée de faire ses ablutions comme pour la prière ou de se laver entièrement. Il lui suffit de laver une partie de son corps. En apparence, il n’y a pas de différence entre le musulman et le mécréant concernant ce lavage, car il s’agit d’un traitement et non d’un acte d’adoration. La manière de se laver a été mentionnée dans le hadith de Sahl ibn Hanîf : « ‘Âmir se lava le visage, les mains, les coudes, les genoux, les pieds et une partie de ce que couvre son Izâr (pagne). L’eau fut récupérée dans un récipient et versée par un homme […] » (Mâlik et autres)

Et dans une autre version : « Puis il se fit apporter de l’eau, enjoignit à ‘Âmir de faire une ablution en se lavant le visage, les mains, les coudes, les genoux, une partie de ce que cache son Izâr (pagne) et de verser cette eau sur sa victime. » (Ibn Mâdja)

Ibn al-Qayyim, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit concernant ce qui repousse le mauvais œil : « Il faut ordonner à la personne ayant jeté le mauvais œil de se laver le visage, les mains, les coudes, les genoux, les pieds, les aisselles et une partie de ce que cache son Izâr puis il faut se placer derrière la personne atteinte du mauvais œil et verser subitement cette eau sur elle . » (Zâd al-Ma’âd)

L'imam al-Nawawî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Al-Istighsâl : c’est le fait de demander à la personne ayant jeté le mauvais œil de se laver une partie de ce que couvre son Izâr avec de l’eau puis de verser cette eau sur la victime du mauvais œil […] » (Al-Madjmû’)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation