Est-ce que dans ce cas il nous est permis de vendre notre appartement ?
Fatwa No: 87477

Question

J’ai quatre enfants et nous avons un grand appartement dans notre pays d’origine. Mais depuis que nous sommes venus ici, ma belle-mère a déménagé dans cet appartement quoiqu’elle possède une grande maison de trois étages qu’elle laisse vide. Les sœurs et les frères mariés de mon mari qui possèdent chacun une maison habitent avec elle. Maintenant, nous désirons acheter une maison là où nous vivons parce que nous ne pensons pas retourner là-bas. Mais ma belle-mère ne veut pas quitter la maison bien qu’elle ne l’occupe pas de façon continuelle. Elle considère notre maison comme un lieu de séjour pour ses enfants mariés. Elle a vécu avec nous ici six mois et passé en Arabie saoudite six mois et elle retournera chez nous et y restera encore six mois au moins. Est-ce que dans ce cas il nous est permis de vendre notre appartement ? Est-ce que c’est juste que mon mari nous prive de cette maison pour contenter sa mère uniquement ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Si cet homme ne néglige pas les droits de sa femme et de ses enfants en matière de moyens de subsistance et de logement, alors ce qu’il a fait en ne vendant pas l’appartement pour contenter sa mère est légitime parce qu’il est libre de faire ce qu’il veut de ses biens. Ce qu’il a fait peut même être un acte louable parce qu’il peut être interpréter comme une marque de piété filiale envers sa mère et la Charia nous recommande de faire preuve de piété filiale envers ses parents.

Mais s’il a besoin de l’argent de cette maison pour subvenir aux besoins essentiels de sa famille comme ceux que nous avons mentionnés, et qu’il n’a pas d’autres ressources, il doit la vendre pour leur donner leurs droits conformément à ces Paroles d’Allah : « Le père de l'enfant est tenu de pourvoir à la nourriture et à l'habillement de la mère d'une manière convenable. » (Coran 2/233) Il n’y aura là aucune désobéissance envers la mère parce que la Charia a subordonné l’obéissance aux parents au fait que l’ordre concerne une bonne action conformément à ces paroles du Prophète () : « L’obéissance (aux parents) n’est due que dans ce qui est convenable . » [(Boukhari)]

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui