D’une manière générale le mandataire doit agir conformément à l’autorisation reçue du mandant
Fatwa No: 89863

Question

Une dame a donné à mon mari une valise pleine de vêtements usagés pour la faire parvenir à l’Armée du salut mais mon mari pense qu’il serait meilleur de la donner à un Musulman. Mais à mon avis étant donné que la valise nous a été confiée, il faut la faire parvenir au destinataire voulu par la dame. Serait-il licite de la faire parvenir à un autre destinataire ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

La règle concernant le mandat est que le mandataire n’agisse que conformément à l’autorisation reçue du mandant. Mais comme le plus probable est que ces organisations travaillent à l’évangélisation des gens, il n’est pas licite de leur donner ces vêtements. En effet les oulémas ont stipulé qu’une des conditions qui se rapportent  à l’objet du mandat est qu’il soit licite.

Il ne faut pas non plus donner cette valise à un destinataire autre que celui auquel elle était destinée car cela peut être un prétexte pour attaquer l’intégrité des musulmans. Nous pensons donc que ces vêtements doivent être rendus à la dame en s’excusant de ne pouvoir accepter son mandat si elle est chrétienne ; ou qu’il faut lui conseiller de les donner à une organisation musulmane ou aux Musulmans pauvres si elle est elle-même musulmane. Si elle accepte cela sera bien, sinon votre mari ne peut accepter ce mandat et il doit les lui rendre.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation