La Zakat al-Fitr pour la femme divorcée et la femme désobéissance à son mari

Lundi 8-6-2015 | IslamWeb

Question :

Je suis séparée de mon mari depuis un an et demi et je suis en instance de divorce. Cependant le jugement définitif n’a pas encore été prononcé. Est-ce que je dois donner la Zakat al-Fitr ou bien cela incombe à mon mari ?

Réponse :

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Vous n’avez pas expliqué la nature de cette séparation qui s’est produite avec votre époux. En tout cas, si le divorce a été prononcé par le mari mais n’a pas été authentifié par les tribunaux, alors la Zakat n’incombe pas au mari si la période de viduité de la femme est terminée ou si le juge a prononcé le divorce en raison de l’absence de relation conjugale.

Si le mariage est toujours valable et que cette séparation est due à la femme, elle est alors considérée comme Nâchiz (désobéissante) et le mari est dispensé dans ce cas de l’entretien de son épouse et du paiment de la Zakat pour elle. Par contre si la désobéissance provient du mari, alors il lui incombe de payer la Zakat.

En résumé, si vous êtes divorcée irrévocablement ou si vous êtes reconnue comme Nâchiz (désobéissante)  il vous incombe de payer la Zakat et si tel n’est pas le cas alors la Zakat incombe à votre mari.

 

Et Allah sait mieux.

© 2019, IslamWeb