Délaisser le jeûne surérogatoire par crainte de faire preuve de négligence dans son travail

Jeudi 11-5-2017 | IslamWeb

Question :

Je voudrais faire des jeûnes surérogatoires et Allah, exalté soit-Il, le sait. Mais lorsque je jeûne, je suis atteint d’une forte migraine qui m’empêche de faire mon travail quotidien de la manière la plus complète. Est-ce que je dois jeûner et faire moins bien mon travail ? Est-ce qu’il m’est permis de donner de l’argent aux pauvres au lieu de jeûner le lundi et le jeudi durant lesquels je ne peux pas jeûner ?

Réponse :

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Le jeûne surérogatoire est recommandé et non obligatoire. Si vous pouvez accomplir des jeûnes surérogatoires, vous en serez récompensés mais si vous ne pouvez pas jeûner ou compléter un jeûne alors il n’y a pas d’inconvénient à ce que vous rompiez votre jeûne. Il est permis de rompre un jeûne obligatoire en cas d’excuse, que dire donc d'un jeûne surérogatoire. De plus on peut rompre son jeûne surérogatoire sans excuse.

 

Si vous désirez faire des jeûnes surérogatoires mais qu'une maladie vous en empêche par exemple, nous espérons qu’Allah, exalté soit-Il, vous inscrive la récompense de ce jeûne par grâce et par miséricorde de sa part. Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit dans un hadith authentique :

 

« Quand un serviteur d'Allah est malade ou en voyage, il se voit inscrire la récompense de tout ce qu’il faisait quand il était chez lui ou&8203; en bonne santé. » (Boukhari et d’autres)

 

Nous n’avons aucune connaissance sur la légalité de nourrir des pauvres en cas d’incapacité de faire le jeûne surérogatoire. Il n’est de toute façon pas permis d’être négligent dans son travail.

 

Et Allah sait mieux.

© 2022, IslamWeb