Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) ne savait ni lire ni écrire
Fatwa No: 33219

Question

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Il est connu que le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) encourageait les gens à apprendre les langues. Ma question est la suivante : est-ce que le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) maîtrisait en plus de l’arabe les langues étrangères (le français et l’anglais) ou bien est-ce que cela signifie qu’il maîtrisait les dialectes arabes ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons : 

Affirmer que le Prophète () encourageait les gens à apprendre les langues n’est pas correct. Cependant, ce qui est correct, c’est que lorsqu’il eut besoin de recourir à une personne pour traduire les lettres que lui envoyaient les des juifs, il ordonna à Zayd d'apprendre l'hébreu pour lui rédiger ses correspondances avec les juifs et lui dit : Je ne fais pas confiance à un juif pour le prendre comme scribe.  . Zayd  s'y mit aussitôt et, en si peu de temps, il put assimiler la langue juive suffisamment pour lire et écrire les lettres du Prophète (). Il apprit aussi l'assyrien, montrant ainsi des signes évidents d'intelligence.

Par analogie avec la langue syriaque, on déduit qu’il est légitime pour les musulmans d’apprendre toute autre langue dont ils ont besoin pour leurs transactions et leurs relations avec les autres. Quant à la question : est-ce que le Prophète () savait parler les langues étrangères ? La réponse à celle-ci est non et vous devez savoir que le Prophète () ne savait ni lire ni écrire. Cela est clair dans le Coran et la sunna. Allah, exalté soit-Il a dit : « Et avant cela, tu ne récitais aucun livre et tu n'en n'écrivais aucun de ta main droite. Sinon, ceux qui nient la vérité auraient eu des doutes. » (Coran 29/48) Si le Prophète () savait parler les langues étrangères, il n’aurait pas demandé à Zayd d’apprendre le syriaque afin qu’il lui lise les livres qui lui parvenaient dans cette langue.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation