Un ami obtient tout ce qu’il veut et craint de ne pas être récompensé dans l’Au-delà
Fatwa No: 82277

Question

Mon ami dit qu’il a un problème parce qu’il obtient tout ce qu’il veut. À peine pense-t-il à quelque chose qu’il l’obtient. Il se demande s’il se verra refuser des récompenses dans l’Au-delà, puisqu’il obtient tout [ce qu’il désire], ici-bas. Sera-t-il récompensé pour ses bonnes actions, le Jour de la Résurrection, ou bien les récompenses de ses actions lui sont-elles données uniquement ici-bas ? Je voudrais vous dire quelque chose à propos de lui : c’est une personne très gentille. Tout le monde l’aime bien. Il assiste à des cours islamiques. Il aime aider les autres (financièrement ou en leur trouvant des emplois, etc.). Il ne se vante jamais de ce qu’il fait [de bien]. Il fait de son mieux pour suivre la Sunna (Tradition prophétique). Il accomplit la Salat (prière rituelle). Il essaie d’éviter les choses qui sont interdites en islam. S’il vous plait, répondez le plus tôt possible!

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons : Allah a décrit les incroyants qui sont en perdition comme étant absorbés par la recherche des plaisirs de cette vie, d’ici-bas, et comme ayant oublié l’Au-delà. Allah a également décrit les croyants comme étant ceux qui Lui demandent leur part de cette vie et celle de l’Au-delà. Il a dénigré les membres du premier groupe et Il a loué ceux du deuxième. Allah dit (selon la traduction du sens du verset) : « Il y a des gens qui disent : ‘Seigneur ! Accorde nous une belle part ici-bas, et une belle part aussi dans l’Au-delà, et protège-nous du châtiment du Feu !’ Ceux-là auront une part de ce qu’ils auront acquis. Et Allah est prompt à faire rendre des comptes. » (Coran 2/201-202) Allah a mentionné cela, juste après la mention du Hajj (grand pèlerinage). On sait que le Hajj est le meilleur des moments et le lieu le plus propice pour obtenir une réponse positive à ses supplications. Un musulman invoque Allah avec une foi forte et commence par mettre de l’avant ses demandes concernant ce Monde, avant de passer aux demandes de l’Au-delà, car les actes de ce Monde sont la germe de l’Au-delà. Donc, si un croyant obtient ce qu’il aime dans le Monde d’ici-bas, ainsi que dans l’Au-delà, cela est une grande grâce d’Allah. Aussi, le Prophète Mohammed, , nous a enseigné cela. Al-Boukhari a compilé qu’Anas ibn Mâlik, , a dit que le Prophète, , disait : « Ô Allah ! Notre Seigneur ! Donne-nous, en ce monde, ce qui est bon, et dans l’Au-delà, ce qui est bon, et sauve-nous du châtiment du Feu ! » L’Imam Ahmad a narré que ’Abdul ’Azîz ibn Suhaib a dit : « Qatada a demandé à Anas : Quelle supplication était la plus communément dite par le Prophète Mohammed, , et il a répondu : «Allah ! Notre Seigneur ! […] » Comme ci-dessus. Anas, lui-même, avait l’habitude de dire cette invocation, chaque fois qu’il voulait implorer Allah. Allah dit aussi, à propos de ceux qui se sont battus à Badr : « Ils revinrent donc avec un bienfait de la part d’Allah et une grâce. Nul mal ne les toucha, car ils suivirent ce qui satisfait Allah. Or, Allah est le Détenteur d’une grâce immense. » (Coran 3/174) Ainsi, la richesse, dans cette vie d’ici-bas, ne signifie aucunement que les récompenses de l’Au-delà seront diminuées, si le croyant accorde à chacune des deux vies [c’est-à-dire, la vie d’ici-bas et de l’Au-delà] ce qu’il lui est ordonné de faire, par Allah, le Très-Haut. Malgré cela, nos pieux prédécesseurs craignaient ce que vous avez craint, en raison de leur grand souci d’être de bons musulmans. Puisse Allah augmenter le nombre de gens qui sont comme vous. Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui