Comment récompensez celui qui nous fait une faveur?
Fatwa No: 87577

Question

Alors que j’occupais un certain emploi, une cliente m'a donné 150 dirhams. Malgré mon refus de les accepter, elle a insisté jusqu'à ce que j'aie le sentiment que refuser de prendre cet argent allait la blesser énormément et je l'ai donc pris en lui promettant de le dépenser pour elle d'une manière ou d'une autre. Les jours sont passés et j'ai oublié cela avant de me le rappeler un an plus tard en entendant que sa fille voulait apprendre l'anglais.
J'ai donc sauté sur l'occasion et je lui ai acheté un livre d'une valeur de 350 dirhams, c'est-à-dire le double de la somme qu'elle m'avait donnée. Cela suffit-il ou dois-je lui donner 150 dirhams en espèces ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Vous avez bien agi en veillant à rétribuer celle qui a été généreuse avec vous, car Ibn 'Umar a rapporté que le Prophète () a dit :
« Récompensez celui qui vous fait une faveur et si vous n'en trouvez pas les moyens, invoquez Allah pour lui jusqu'à ce que vous estimiez l'avoir suffisamment récompensé. »

 

Cette récompense ne vous incombe que si celle qui vous a fait le don l’a posée comme condition, et il s’agit alors d’un don qui impose à celui qui l’a reçu de rendre la pareille, et il a alors le choix entre le rendre ou le garder et rendre sa valeur [...] ». Al-Muwâfiq a dit : le bénéficiaire du don a le choix, tant que ce don existe, entre récompenser son bienfaiteur en lui payant la valeur de ce don ou le lui retourner » (Al-Tâdj Wa-l-Iklîl)

 

Partant, si cette femme ne vous a pas donné cet argent dans le but d'être récompensée, et c’est ce qu'il semble être le cas d'après vos dires, vous n'avez donc aucune obligation envers elle. Toutefois, il est recommandé de l'en récompenser. Par contre, si elle vous a donné cet argent dans le but que vous l'en récompensiez et l'a déclaré de manière claire ou de manière détournée, vous ne devez alors pas lui donner plus que ce que vous lui avez donné. Il ne fait cependant aucun doute que son silence durant un an sans demander à être récompensée démontre bien qu'elle ne vous avait pas donné cet argent avec cette intention.

 

Sachez que par principe, il ne vous était pas permis d'accepter cet argent si cela était en échange d'un service que vous êtes de toute manière obligée de rendre ou si votre employeur interdit d'accepter ce genre de don.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui